Serpent & Dove, T1.

Tome suivant [pas sortie en France] →

Synopsis : Il y a deux ans, Louise a fui son clan et s’est réfugiée dans la ville de Césarine où les sorcières comme elle sont craintes, chassées et brûlées. La jeune femme a renoncé à la magie et vit désormais de petits larcins. Alors qu’elle prépare le vol d’une bague magique très rare, les évènements vont s’enchaîner pour tout faire basculer dans le chaos. De son côté, Reid, un Chasseur assermenté par l’Église, vit sa vie selon un seul principe : ne pas laisser une seule sorcière en vie. Son chemin n’aurait jamais dû croiser celui de Louise, mais un concours de circonstances va les rapprocher malgré eux et les contraindre à une union impossible et inattendue : le saint mariage. La guerre entre les sorcières et l’Église est ancienne et les dangereux ennemis de Louise représentent une terrible menace. Partagée entre ses sentiments croissants et sa nature, la jeune femme va devoir faire un choix entre le cœur et la raison.

Après avoir fini Le Sang et la Cendre, je m’étais habituée à une écriture simple et claire, comme Jennifer L. Armentrout sait si bien le faire. Alors quand j’ai commencé Serpent and Dove, j’ai du me réhabituer à une écriture plus élevé, comme dans beaucoup de romans fantasy. Ce qui, au début, m’a un peu dérouté.

Heureusement, il a fallut que je découvre la personnalité de Lou pour vouloir continuer l’histoire. Et encore une fois, ce genre d’Ennemis to lovers / Relation interdite m’attire. J’aime quand ça en devient presque impossible de voir comment ça pourrait bien se terminer, mais d’y arriver malgré tout. Je suis donc pressée de voir où tout ça va nous mener.

Reid est, quant à lui, plus humain que je ne le pensais. En général, quand il est question d’un chasseur de sorcières, on imagine quelqu’un de froid et d’implacable, sauf que ce n’est pas Reid. Il est le genre à rougir, à ressentir des sentiments, des émotions, à s’émouvoir et malgré son tempérament et sa force de caractère, il reste doux dans sa façon d’être.

Ce qui change beaucoup de Lou. Elle, c’est un animal sauvage. Elle se cache depuis des années des sorcières et compte bien rester caché, et pour ça : elle se déguise en homme, puis change de couleur de cheveux pour se faire passer pour une femme différente et corrompre des boulangers, elle est vulgaire, se bat, vole, ment… Elle est l’opposé de Reid.

Alors comment faire quand ils sont contraint de se marier ? De vivre ensemble pour toujours et à jamais ? Si l’amour n’est pas au rendez-vous, ça devient compliqué. Pourtant, Lou vit maintenant dans la Tour des Chasseurs, entouré de tous ces hommes qui voudraient la tuer s’ils savaient. Mais elle reste courageuse et forte, et prend sur elle.

Parce qu’au fond, elle est là pour se protéger elle-même. Elle cherche à se cacher pour fuir quelque chose et quelqu’un qui pourrait la tuer. Elle n’est pas assez bête pour croire que tout est bien qui fini bien, même après deux ans de fuite. Elle sait qu’elle sera toujours en danger, mais se cacher chez les chasseurs semblent pour l’instant la meilleure solution.

Pourtant, comment faire quand à l’origine c’était de la manipulation, mais que ça se termine en amour ? Bien sûr, Reid n’est pas ce méchant chasseur coincé qu’elle voyait au début. Rapidement, il devient tendre et cherche à entretenir leur mariage. Il est rapidement question d’amour et de confiance.

Mais comment instaurer une relation de confiance durable quand on ment sur sa propre origine ? Ça devient compliqué de se sentir entièrement rassuré par la relation. À la moindre révélation, tout pourrait partir en vrille et briser le coeur de l’un et de l’autre. Pourtant, vaut mieux rester dans le déni que d’assumer perdre l’autre.

J’ai beaucoup aimé ce petit livre, même si au fur et à mesure, le nombre de coïncidence devenait rapidement agaçant : tout est connecté, tout paraît évident et la moindre personne semble relier à un personnage important. Il n’y a pas de simple personnage lambda, comme dans beaucoup de roman, qui se construisent au fur et à mesure : mais tous les personnages qui sont lié à un personnage clé. J’ai trouvé ça un peu redondant et trop évident.

Pourtant, la relation entre Reid et Lou m’a beaucoup plus. Je les ai trouvé mignon et adorable, même quand ils se détestaient et qu’ils se disputaient. Il y a toujours eu une certaine vulgarité et légèreté dans les propos de Lou qui m’ont amusé autant que les réactions disproportionnés de Reid que j’ai adoré.

Note : 4 sur 5.

6 commentaires sur “Serpent & Dove, T1.

  1. Je l’avais écouté avant le Armentrout et je t’avoue que par rapport à ce dernier, je me suis immergée tout de suite dans l’histoire. Comme toi, j’ai adoré la relation entre Lou et Reid et les réactions de ce dernier face à sa femme tellement libre d’esprit quand lui est engoncé dans les carcans de son éducation stricte.

    Aimé par 1 personne

    1. Contrairement à toi, j’ai vraiment préféré Armentrout! Mais celui-ci aura réussi à me faire vivre aussi dans une petite bulle pleine de sorcellerie que j’ai beaucoup aimé! De toute façon les ennemis to lovers comme eux, à la limite de l’impossible, j’adore!

      Aimé par 1 personne

        1. En tout cas, ça me donne bien envie de continuer ma petite collection De Saxus, si les deux premiers romans que j’ai lu chez eux a autant réussi à me faire vibrer, je leur donne toute ma confiance aha ! Tu en as lu d’autre chez eux récemment ?

          J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s