Your love is my drug.

Synopsis : Il a été son paradis. Il est devenu son enfer. Quand Catalina a décidé de retourner vivre dans la maison de son enfance pour prendre soin de son père, elle se doutait que ce moment arriverait. Pourtant, rien n’aurait pu la préparer à revoir Maël, et encore moins à affronter son regard plein de haine. Malgré les dix années qui se sont écoulées depuis leur séparation, retrouver celui qui a été le centre de son monde l’a profondément bouleversée. Car, si sa tignasse rebelle et son petit air insolent lui font toujours le même effet, Catalina l’a trouvé… changé. Avec son visage marqué, son air dur et tous ses nouveaux tatouages, cet homme n’est plus le Maël qu’elle a connu. Alors, pourquoi n’arrive-t-elle pas à faire taire cette petite voix ? Celle qui lui souffle qu’aujourd’hui encore il est le seul à pouvoir ramener son cœur à la vie… A propos de l’auteur Audrey Alba vit sur la côte basco-landaise où elle partage son temps entre sa famille, ses amis, son métier d’infirmière et tous les petits plaisirs que la vie a à lui offrir. Adepte de romance, elle a un jour décidé d’écrire les siennes : de belles histoires pimentées à déguster sans modération.

Dès le début, nous plongeons dans une histoire qui me semble bien construite, avec une écriture agréable et concise, des personnages avec du caractère, des histoires bien pensées et une vraie continuité. Même si je trouve que le thème de l’ancienne petite-amie qui revient dans sa ville d’enfance et recroise son ex avec qui ça s’est mal terminé est assez cliché, notamment avec Be Mine ou pleins d’autre, surtout avec la présence de la moto et autre, malgré ça, j’ai trouvé dans la façon d’écrire de l’autrice une vraie force.

On vole d’un point de vue à l’autre, changeant souvent pour voir à travers le regard de Maël, puis retourner sur Catalina. Notre jeune avocate incarne un personnage carré, perfectionniste, qui sait ce qu’elle veut, mais qui cache une réelle sensibilité et un passé traumatisant. Dix ans au paravent, elle semblait être heureuse avec Maël avant de partir et ne plus jamais le contacter. Dix ans, durant lesquelles elle est devenue une grande avocate en Corse, où elle s’est rendue compte qu’elle n’arrivait plus à tomber amoureuse. Pourtant, Vincent, son petit-ami resté en Corse est bien présent depuis un an.

Si j’adore la façon d’écrire de l’autrice, je suis un peu fatiguée à l’arrivé du premier quart, parce qu’il y a beaucoup de descriptions et peu de dialogue, du moins, il peut arriver qu’un chapitre entier ne soit qu’une description, durant une bonne dizaine de page, avec deux dialogues par-ci, par-là. Les premiers chapitres, je peux comprendre, afin de mettre la mise en place de l’histoire, mais quand on est déjà lancés dans l’histoire, je m’attends à un peu plus d’action.

Le personnage de Maël me plait beaucoup : loyal, drôle, touchant, doux, tendre et investi, c’est tout ce que j’aime. Si j’aime beaucoup les deux personnages, je ne me suis pas sentie transportés par l’histoire à proprement parlé. Je l’ai trouvé bien, intéressante, mignonne et touchante à certains moments, mais je l’ai trouvé surtout très rapide.

Alors que des moments méritaient une vraie pause, un vrai ralentissement, tout a été survolé. Ce n’est qu’en arrivant à la fin que je réalise qu’il y a encore plusieurs questions sans réponses dans ma tête : comment va son frère ? Que s’est-il passé entre le dernier chapitre et l’épilogue ? Comment vont ses parents ? Où en sont tout ça ? Bref, qu’est-ce qu’il s’est passé ?

L’histoire est intéressante, bien que cliché, il y a une réelle volonté de l’autrice de mettre une partie d’elle-même avec un détail qui dénote, mais malheureusement, même si j’ai trouvé l’idée vraiment intéressante : le récit ne m’aura pas transporté. J’ai eu l’impression de voir l’histoire derrière un mur, comme si quelqu’un me la contait avec une distance un peu trop importante. Je n’ai pas ressenti de grand frisson ou de grand changement. Ce que j’ai trouvé assez dommage.

J’ai longtemps hésité sur le genre de cet ouvrage : young ou new adult, mais par rapport à la présence assez légère du sexe, j’ai préféré le ranger dans le young adult, mais je tiens malgré tout à préciser pour ceux et celles qui souhaitent se lancer dans cette aventure : il y a la présence de thème assez difficile et important abordés, il y a des choses touchantes qui m’ont donné envie de le donner à un public plus mature qui pourraient mieux le comprendre, mais je me suis dis aussi que c’était une nouvelle façon de le donner à découvrir à un plus grand nombre.

Note : 3 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s