Midnight Blue.

Synopsis : Lorsqu’on propose à Indigo d’accompagner Alex Winslow, le rocker britannique, lors de sa série de concerts à travers le monde, elle n’hésite pas très longtemps, elle a trop besoin d’argent. Sa mission est à la fois simple et compliquée : elle devra le suivre de très près et le surveiller. Alex est beau comme un dieu et mondialement connu. Mais pas simplement pour son talent. Il a une très mauvaise réputation d’amateur de substances illégales et il s’est retrouvé au cœur de trop de scandales médiatiques. Après l’échec commercial de son dernier album, il n’a guère le choix : il doit réussir sa tournée, afficher un comportement exemplaire et composer très vite de nouvelles chansons. Indigo va devenir l’ombre d’Alex pendant trois mois, d’hôtels en salles de concert. Il déteste cette idée et est résolu à la faire fuir au plus vite pour qu’elle ne soit plus en travers de son chemin. Mais Indigo est tout aussi déterminée. Au fil des jours, elle pourrait bien jouer un autre rôle dans la vie d’Alex et trouver le chemin de son cœur.

Dans ma folie des grandeurs, j’ai décrété vouloir lire tous les livres de L. J. Shen, surtout ceux qui ont été traduit. Parce que mon anglais est bon, mais pas assez pour me coltiner cinq cent pages sans vouloir m’arracher les cheveux. De toute façon, mon côté passionné finira par m’y obliger, notamment avec la série Boston Belles qui me tente bien. Mais d’ici là, je vais commencer par finir ceux qui sont traduit. Et Midnight Blue ne déroge pas à cette règle.

On découvre ici donc, deux nouveaux personnages qui entament une relation ennemi to lovers qui me plaît plutôt bien. D’autant plus avec Alex, ce jeune artiste de vingt-sept ans qui se trimballe une ribambelle de bagage bien lourd, qu’on voit surtout avec un prologue bien inquisiteur et plusieurs semaines en désintox. De toute façon, le monde du showbiz n’est plus un secret pour personne : bon nombre des artistes sont sous drogue pour supporter la pression. Et découvrir cet univers du regard d’Alex est grisant, plein de folie et plein d’émotion.

Ce qui dénote bien de la vision du monde d’Indigo, Indie pour les intimes. Elle n’a pas une vie facile, ça, c’est sur. Orpheline, vivant dans une maison avec son grand-frère, sa femme et leur fils Ziggy qui n’a que deux ans, elle ne connaît rien à la folie des grandeurs du monde, même si elle habite Los Angeles, la ville de tous les rêves. Ou bien la ville des anges, mais pour cette histoire, partons du principe que la seule ange dans l’histoire : c’est elle. Et Natasha, sa belle-soeur.

En tout cas, rien n’aurait dû les faire se rencontrer. Il est un dieu de la musique, elle n’est qu’une jeune femme de vingt-et-un ans qui galère pour survivre à la fin des mois. Mais il suffit d’une offre d’emploi pour changer leur vie. Elle se fait embaucher pour devenir la nouvelle baby-sitter de notre grand chanteur, elle sera donc son petit chien qui le suivra à la trace pour vérifier qu’il ne replonge pas : plus d’alcool, plus de drogue. Sauf qu’Alex est un grand garçon et se faire courser par une jeune fille aux cheveux bleus n’est pas dans ses projets. Mais s’il est habitué aux dix autres qui ont tenté ce job, il ne s’attendait pas à avoir une jeune femme déterminée à survivre et avec un répondant plutôt acéré.

Comme d’habitude, L. J. Shen nous offre un personnage principal féminin qui a du caractère, qui sait dire ce qui lui dérange et ce qu’elle apprécie (même si elle se retrouve rapidement confronté à la dur réalité qui est qu’elle est l’innocence même), une femme qui aime la vie avec un regard tendre et doux, mais avec une poigne de fer. Elle n’est pas de celle qui va se plaindre, mais de celle qui va se lever contre ce qui la dérange pour justement arranger la situation. Elle veut se battre pour le bonheur. Tandis qu’Alex est celui qui ne se bat plus, contre rien.

Sauf envers le monde entier, parce qu’une rage l’habite et qu’il a besoin de l’extérioriser. D’autant plus à cause de son ex-fiancée Fallon qui l’a abandonné pour son ex-meilleur ami. Rien de bien nouveau, pour autant. C’est assez récurent de voir une histoire d’amour commencé par une haine de son ex, alors je n’ai pas trouvé ça vraiment transcendant, mais la façon d’écrire de l’autrice m’aura bouleversé et mise face à des émotions que je ne veux pas ressentir : frustration, colère, abattement, tristesse. Comme d’habitude, elle m’aura conquise.

En effet, durant cette lecture, j’ai voyagé d’un chapitre à l’autre sous plusieurs point de vue : celui de Alex, celui d’Indigo. Et tandis que l’un utilise la colère, la rage, la détresse pour vivre, l’autre utilise la détermination, la force et le courage. Deux modes de fonctionnement bien différent, mais qui se complètent d’une certaine façon. Il est celui qui l’emmène visiter ses sentiments intérieurs, tandis qu’elle est celle qui lui fait voir la vie avec plus de douceur.

Et pourtant, tout ça n’est qu’un contrat ! Du boulot, en somme. Et ça, ça m’a fait pensé à la série Fight For Love, surtout avec les côtés émotions et colère que peuvent éprouver les hommes (même si pour FFL c’est une autre histoire diamétralement opposé) et les femmes sont douces, mais sévères pour défendre leur moitié. J’ai bien aimé ce petit couple atypique et cet univers de musique, de tournée, de découverte, de sexe (faut se le dire) et d’émotion.

Même si la fin est assez rapide, comparé à l’avancé de l’histoire qui se fait lente et langoureuse, je suis ravie de cette fin. Parce qu’elle se clôture comme sont Alex et Indigo, dans une sorte de folie et de précipitation, de désir et de douleur. C’est une belle fin qui me permet d’ajouter à nouveau L. J. Shen en haut de la liste. Comme d’habitude, ce fût un régal.

Note : 4.5 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s