Sinners, T1 : Vicious.

Tome suivant

Synopsis : Vicious. Le nom qu’il s’est choisi parle de lui-même. C’est un homme froid, cruel… et immensément riche. Ce qui veut dire qu’il a le monde à ses pieds. Millie ne fera plus jamais l’erreur qu’elle a commise dix ans plus tôt, quand elle a cru qu’elle pouvait se mesurer à lui, répondre à ses provocations, lui rendre coup pour coup. Ils n’étaient que deux adolescents, et pourtant il a détruit sa vie, l’a forcée à l’exil, loin de sa famille et de tout ce qu’elle connaissait. Alors, le soir où il surgit dans le bar de Manhattan où elle travaille à présent, adulte, plus beau et plus… dangereux que jamais, Millie sait qu’il n’y a qu’une solution : fuir. Mais elle ne se fait pas d’illusions, si Vicious est venu la chercher, rien ne l’arrêtera. Une menace autant qu’une promesse…

Après tant et tant de recommandation, j’ai fini par craquer pour la série Sinners. Après être tombée amoureuse de Le voleur de baisers, je savais que l’écriture et la plume de L. J. Shen pouvait me faire fondre et me faire voyager. En l’occurence, ce n’est pas un coup de coeur comme j’ai eu avec LVDB, mais j’ai apprécié cette lecture.

On plonge dans une romance ennemis to lovers, sans aucun doute là-dessus. J’ai bien l’impression que notre autrice aime ce genre de relation conflictuelle qui nous mène à un amour passionnel à la limite du destructeur. Baron Spencer, dits Vicious, est un jeune homme immensément riche qui utilise sa position pour assouvir les autres. Surtout Millie, la jeune femme qui ne se laisse pas faire. Peut-être que le fait que ses parents soient au service de la famille Spencer y joue pour beaucoup, mais en tout cas, à dix sept-ans, elle reste le plus loin possible de Vicious, qui devient rapidement sa faiblesse.

Ce roman se joue en deux temps, entre le passé : leur rencontre, leur vie au lycée et à dix-sept/dix-huit ans et le futur : quand ils se retrouvent dix ans plus tard, que rien n’a changé et que cette volonté de fuir et d’assouvir l’autre est toujours aussi puissant. Entre la maladie de la soeur de Millie et la volonté d’anéantir sa belle-mère de Vicious, ils se retrouvent légèrement contrecarré dans leur plan et doivent vivre ensemble pour arriver à leur fin, mais rien ne se passe jamais comme prévu quand la passion s’en mêle.

Ce roman aura été intéressant, mais je n’ai pas ressenti de grands coups de coeur. J’ai même souvent été agacé et frustré par les réactions idiotes et égoïstes de Furious. Je suis amoureuse des ennemis to lovers, mais le personnage de Furious aussi détestable et égocentrique m’agace souvent dans ce genre de romance. C’est un risque que j’ai dû prendre.

En l’occurence, j’ai bien aimé le personnage de Millie, même si j’ai été déçu de la fin. J’aime les femmes indépendantes, qui arrivent à palier vie de travail et vie de couple, sans donner son indépendance à l’autre. Sauf que là, Millie a laissé l’amour la changer du chemin dont elle rêvait tant. Et c’est bien dommage.

En bref, ce premier tome n’est pas forcément aussi incroyable que je pensais. Après toutes les recommandations que j’ai reçu, je m’attendais à être transcendé, mais c’est à peine si je n’ai pas soufflé pour finir le tome. Je tâcherais de lire les prochains tomes de la série pour pouvoir enchaîner sur les All Saints High, mais je n’ai pas été émerveillée par l’histoire.

Note : 3.5 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s