Jardin Secret, T4.

Tome précédent │ Tome suivant →

Synopsis : La suite des aventures de Ran, une jeune fille si parfaite qu’elle peine à rencontrer des garçons, ces derniers la jugeant inaccessible. Un jour, elle fait la connaissance d’Akira, un jeune homme sympathique qui rêve secrètement de devenir fleuriste.

Ce nouveau tome nous ouvre un tout nouveau champ de possibilité, avec l’amour en plein centre de l’écran. Ils ont fait leur déclaration, ainsi débute leur relation de couple, pourtant : si l’amour qu’ils ressentent leur paraît évident, le montrer au grand jour peut-être bien plus inquiétant qu’ils ne le pensaient. Surtout Ran, qui ressent une certaine pression.

Habituée depuis toujours à être invisible, ou même a ne pas avoir de réel contact avec les autres, se retrouver face à une relation amoureuse semble la déstabiliser plus qu’elle ne l’aurait cru. Peut-être que ça vient du fait qu’elle soit du signe du bélier, comme j’ai eu l’agréable surprise de le découvrir dans le premier chapitre. Cette façon de foncer tête baisser, bien souvent spontanément, mais avec une certaine fatalité inavoué devant le fait accompli… Ça lui ressemble bien.

Et comme le veut la tradition, tout nouveau couple doit organiser leur premier rencard en tête à tête. Et encore une fois, leur relation ne fait que grandir au fur et à mesure, avec leur haut et leur bas. Mais c’est toujours avec joie que je les vois se découvrir, s’entendre et se comprendre.

La présence des amis est ici assez importante, elle permet de découvrir encore davantage de facette des deux tourtereaux, surtout quand on les voit à travers le regard de leurs amis d’enfances ou juste de longues dates. Comme il est courant de le savoir, on agit différemment avec chaque cas : les amis, la famille, les inconnus, ou bien l’amoureux.se, alors on découvre encore davantage leur personnalité ici.

Et avec la présence de la famille, c’est bien souvent de nouvelles choses qu’on apprend encore. Notamment sur Ran, qui semble cacher un petit secret. Elle n’en a jamais parlé jusqu’à présent, alors on pourrait croire qu’elle en a vraiment souffert ou même qu’elle ne voudrait pas en parler, mais quand les pieds sont mis dans le plat, il faut servir l’entrée !

Note : 4.5 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s