Jardin Secret, T2.

Tome précédentTome suivant

Synopsis : Lors de la visite d’un champ de tournesols, Akira parle de sa famille à Ran en dégustant le repas qu’elle a soigneusement préparé. Sentant qu’ils se rapprochent et désireuse de le revoir, Ran lui propose une autre sortie pendant les vacances d’été. Cette fois, c’est pour admirer les feux d’artifices en yukata qu’elle retrouvera Akira !

Ce second tome nous plonge encore d’avantage dans l’histoire, découvrant surtout la relation entre Akira et Ran qui devient de plus en plus douce, tendre et visible. Les fleurs ont toujours une certaine importance dans l’histoire et nous guide dans un nouvel univers bien particulier.

Pour autant, même si j’aime beaucoup que ce soit les dessins, les personnages ou même l’histoire en général, je ne vois pas la trame principale autre le fait de suivre deux adolescents qui découvrent des sentiments. Je me demande s’il y aura au fur et à mesure une vraie continuité et un plus grand but à l’histoire autre que le fait de les voir sortir ensemble dans un champ de rose.

Mais bien sûr, le romantisme et le cliché de l’histoire auront réussi à conquérir mon pauvre petit cœur, d’autant plus avec le personnage aussi doux et respectueux de Akira. On retrouve une vraie connexion entre Ran et lui, surtout qu’on découvre au fur et à mesure qu’il lui permet de lâcher prise autant qu’elle lui apprend à ressentir et s’assumer.

J’aime bien aussi la présence de l’affirmation sexuelle de la mangaka, concernant le genre des métiers. Être fleuriste ne vous rend pas efféminé, ni ne devient un métier de femme. Alors voir Akira douter autant, voir la pression sociale que cela peut engendrer est intéressant, surtout quand on découvre en Ran un personnage tendre qui ne juge pas.

L’impact social touche énormément, notamment les jeune adolescent qui commencent à construire leur rôle, mais c’est toujours bon de voir qu’ils ne sont pas tous dans le jugement, mais qu’il suffit d’une fois pour installer le doute et le manque de confiance en soi. Comme Akira l’a vécu.

La présence de la famille est aussi un vrai petit bonheur dans cette série. Que ce soit avec la famille de Ran, rempli d’humour et de tendresse, et celle de Akira avec la maman si joyeuse, énergique et douce et le père avec tellement de qualité. Leur implication dans la relation ou même dans la vie des deux jeunes peut avoir son impact et approfondi encore la relation.

Ran commence à éprouver quelque chose qu’elle ne comprend pas encore entièrement, ce qui la rend d’autant plus fragile. Mais avec Akira, leur relation s’affirme et devient de plus en plus concrète et profonde. Ce que j’ai hâte de découvrir dans la suite avec le troisième tome.

Note : 4 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s