Heartstopper, T4.

Tome précédent.

Synopsis : Charlie était persuadé que Nick ne partagerait jamais ses sentiments. Pourtant, les voilà officiellement en couple, et Charlie se sent de plus en plus prêt à dire « je t’aime ». Nick partage ses sentiments, mais il a plein de choses en tête, notamment faire son coming-out à son père et les possibles troubles alimentaires de Charlie. Alors que l’été devient automne et que la rentrée approche, Charlie et Nick vont en apprendre beaucoup sur l’amour, le vrai, et tout ce qu’il implique.

Ce nouveau tome me semble encore plus important que les trois premiers, parce que nous entrons vraiment dans le vif du sujet, nous découvrons la vraie histoire et le fil conducteur que nous verrons se dérouler pour la suite de la série. C’est donc avec beaucoup d’émotion, d’honnêteté, de courage et de tendresse que nous pourrons vivre cette série.

Charlie est un jeune homme fort, qui apprend que malgré la force que nous pouvons mettre en avant, des fois, notre corps ne peut plus suivre le reste et nous le voyons ici décompensé. Son personnage nous permet surtout de découvrir la difficulté qu’un coming out peut avoir, l’impact que cela peut produire sur l’esprit et le corps.

Tout comme nous pouvons le voir avec Nick à son tour, surtout dans le cadre de la famille. Si sa mère est une femme adorable et compréhensive, nous vivons avec lui sa relation fraternelle se détériorer par des propos homophobes et mesquins. Il y a ici plusieurs façon de découvrir ce que la vérité peut engendrer.

Même si, pour moi, l’homosexualité ou n’importe quelle orientation sexuelle, n’importe pas et n’impacte pas sur la personne. Que ces garçons soient gays, hétéro, bi ou autre, cela ne change en rien leur personnalité. Ils restent deux personnes qui aiment comme ils veulent aimer, qui vivent leur vie de leur façon et qui ne doivent pas se formaliser avec les standards de la société.

Cette petite série naissante est une vraie merveille, que ce soit pour la cause LGBTQ+, mais aussi pour l’impacte que les traumatismes peuvent avoir sur le corps et l’esprit avec la présence de troubles alimentaires et autres troubles psychologiques. C’est avec des dessins doux et tendres que nous découvrons la complication que peut avoir l’avis des autres sur notre propre vie et c’est une belle façon de s’y confronter.

Ce tome est pour l’instant mon préféré, avec une réelle portée et une profondeur incroyable. J’ai été ravi de l’avoir lu, d’avoir pu rencontrer Charlie et Nick et de pouvoir les accompagner encore dans les prochains tomes qui paraitront dans les prochains mois.

Note : 5 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s