Baiser après #Metoo : Lettres à nos amants foireux.

Synopsis : À l’heure de la libération de la parole, Ovidie choisit la forme épistolaire pour s’adresser aux hommes et revenir sur des situations anormales vécues par presque toutes les femmes. Que leur dirait-on aujourd’hui ? Oserions-nous évoquer des comportements douteux à un moment de la relation ? Quel est l’état des lieux de nos fantasmes ? Tout reste à reconstruire entre les sexes. De ce champ de ruines renaîtra peut-être une sexualité plus apaisée et plus joyeuse.

Quand j’ai vu un livre avec Ovidie et Diglee, je n’ai pas pu résister. Surtout après Libres ! : Manifeste pour s’affranchir des diktats sexuels, que j’ai adoré et qui m’a fait vraiment réfléchir sur la condition des femmes à l’heure actuelle dans notre société. Les illustrations et les textes de ce nouveau roman graphique m’ont vraiment touché et j’ai même pu comprendre une grande partie de ces lettres, en ayant vécu certains moments décrits.

Nous suivons donc Ovidie qui nous fait voyager à travers ses histoires foireuses à travers des lettres qu’elle écrira en destination de tous ses amants foireux. C’est une magnifique façon d’exprimer ses pensées et ses émotions sur papier et de nous en faire découvrir l’importance des contacts humains et amoureux.

Après #MeToo, la sexualité a été un sujet bien mis en avant : les choses à faire, à ne pas faire, à ne plus faire, à améliorer, les paroles blessantes et la normalité de la violence dans beaucoup de cas. Ce joli bouquin m’aura permis d’y réfléchir plus posément et sans me sentir juger. Il y a eu beaucoup de choses que j’ai lu dont j’ai déjà entendu parler autour de moi : par ma famille, mes ami.e.s, et même lors de soirées avec des inconnus où le sexe en est arrivé dans la conversation.

Chaque lettre est illustré d’une magnifique illustration de Diglee qui, comme j’ai eu la chance de le découvrir avec d’autre oeuvres, m’a vraiment touché par leur simplicité et leur honnêteté. Il y a toujours beaucoup d’humour derrière chacun de ses dessins, mais un humour si franc et si juste que ça en devient encore plus touchant. Il n’y a pas de stéréotypes de la femme fine sans poil, parfaite sous tout rapport : mais une représentation de chacune des femmes avec ses vergetures et sa cellulite, sans perfection mais avec ses parfaits défauts.

La sexualité est un sujet important à l’heure actuelle, surtout avec les nombreux débats concernant la façon d’élever les enfants de la nouvelle génération : non pas en bridant les femmes, mais en apprenant aux hommes à comprendre et apprendre des erreurs passés. Je ne parle pas de tous les hommes (not all men), mais d’une généralité plus facile à comprendre.

Chacune des lettres m’aura permis de me positionner, de voir même dans mon propre passé les erreurs que j’ai pu commettre et celle de mes amis et amants. J’ai donc pu vraiment apprendre à voir l’évolution, à me rendre compte que cela ne touche pas toujours les autres, mais que nous pouvons aussi être au centre.

Ce fut un réel plaisir à découvrir, avec des illustrations incroyables et une telle honnêteté dans l’écriture, qui m’a vraiment touché. J’ai lu ce petit bouquin en à peine une heure, dévorer les histoires et appris beaucoup. Pour ceux et celles qui souhaitent découvrir ce roman, je vous invite à vous diriger vers votre librairie indépendante préférée et le prendre en main.

Note : 5 sur 5.

2 commentaires sur “Baiser après #Metoo : Lettres à nos amants foireux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s