Grisha, T0.1 : The Demon in the Wood.

Tome précédentTome suivant 0.5

Synopsis : Before he ruled Ravka, before he was the Darkling, he was just a lonely boy with an extraordinary gift. In this prequel story to the Grisha Trilogy, Leigh Bardugo takes us into Ravka’s mysterious past, when Grisha lived as fugitives and the Darkling took his first steps on the path to power. 

Ce petit tome, qui constitue davantage une nouvelle, nous permet de plonger dans l’enfance du Darkling. Le texte est en anglais, mais l’écriture si douce et si clair de Leigh Bardugo ne m’a pas gêné une seule seconde. J’ai dévoré ce petit tome en à peine une heure, ne pouvant lâcher le monde de Grisha.

L’enfance du Darkling est à la fois triste et éprouvante, ce qui peut presque justifier la folie dans laquelle il a sombré par la suite, comme nous avons pu le constater dans la trilogie Grisha. Une enfance remplie de mensonge, de secret, de changement d’atmosphère et de trahisons.

Alors qu’il n’est qu’un enfant, il vit dans un pays qui n’accepte pas la magie, qui en est effrayé et malgré le changement de résidence répétée avec sa mère et lui, le fait de ne pas pouvoir être reconnu et ne pas être accepté pour ce qu’il est, Aleksander ne sait plus qui il est exactement et ce qu’il peut devenir en grandissant.

Son pouvoir effraie tout ceux qui le découvre, ce qui les oblige, sa mère et lui, à le cacher et à fuir au moindre doute. Sans pouvoir utiliser sa magie, Aleksander n’en perd pas pour autant sa lucidité, comme il l’est expliqué dans Grisha. Il reste un jeune garçon fort et plein de fougue, mais qui ne sait pas le contrôler entièrement. Et à la moindre contrariété, ses gênes refont surfaces pour le défendre.

En clair, ce petit tome est agréable à découvrir à la suite de Grisha et permet de mieux saisir et comprendre le fonctionnement du Darkling qui a été dépeint avec tant de force dans la trilogie. C’est agréable de découvrir les faiblesses dont il a pu faire preuve, afin de l’humaniser. Parce qu’à la suite de Grisha, on pourrait être conquise par sa beauté, mais on n’oublie trop souvent le chaos qu’il a instauré dans la vie de tous les jours. Et ce petit tome d’une centaine de page permet de relativiser.

Note : 4.5 sur 5.

Autre tome de la série : Tome 1 Tome 2 Tome 3Tome 0.5Tome 1.5Tome 2.5 │ Tome 2.6.

Autre série de l’autrice : Six of crows.

7 commentaires sur “Grisha, T0.1 : The Demon in the Wood.

Répondre à Boa Hancock Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s