Another Story of Bad Boys, T1.

Tome suivant →

Synopsis : « Une simple rencontre et plus rien ne sera jamais pareil. » Liliana Wilson ne pensait pas qu’en intégrant la célèbre université de Los Angeles : UCLA, sa vie allait autant changer. Elle voyait son avenir déjà tout tracé : obtenir d’ici quelques années un diplôme en journalisme d’une des meilleures universités du monde puis parcourir le monde. Tel était le futur auquel elle se destinait. Mais une rencontre dans la cité des anges, appelée Cameron va venir tout bouleverser, ses plans comme sa vie. Comment cette histoire se finira-t-elle ?

J’ai lu ce roman alors qu’il n’était encore que disponible sur Wattpad, il y a un paquet d’année. Il me semble que j’étais encore au collège, ou peut-être au lycée. Je me rappelle que j’avais frissonné devant chaque chapitre, que j’avais hurlé et pleuré. Je l’avais adoré. Mais j’étais jeune et franchement, ça a bien changé. 

Avec mon regard de lectrice un peu plus… affutée qu’à l’époque, j’ai été de trop nombreuses fois obliger de souffler devant la réaction des personnages et des situations qui m’ont agacé plus qu’autre chose. J’ai retrouvé en Lili un personnage égoïste, faible, chouineuse, agaçante et franchement chiante. Le personnage de Cameron m’a approximativement plu, si on n’oublie les tromperies, les mensonges, les secrets et tous les trucs que j’ai détesté tout le long du roman. 

Je ne dirais pas que c’était une atrocité à lire, loin de là. C’était assez agréable, la plupart du temps. C’est comme si mon cerveau s’éteignait et que je regardais un ramassis de cliché à la suite. J’aime les clichés, la plupart du temps, c’est ce que je préfère dans les romances : mais là, c’est exagérée. Tout pour attirer le regard de l’autre, dans une relation limite trop envahissante avec des non-dits qui sont juste stupide et des réactions de gamins. 

Un Cameron qui cherche à prendre le contrôle de la vie de Lili et une Lili qui ne cherche pas à s’émanciper (malgré ses longs discours féministes), alors qu’elle est la première à juger les filles qui sont différentes d’elle. Prenons pour simple exemple sa « meilleure amie » Amber, qu’elle n’arrête pas de critiquer et de juger, alors qu’elle répète encore et encore que c’est sa « meilleure amie pour la vie », juste parce que pendant le temps d’une soirée, elle a eu la folie de se maquiller et s’habiller comme une « pute », d’après les dires de Lili. Super pour l’image de la femme, j’applaudi de mes deux ovaires en furie. 

Bien sûr, je ne m’attendais pas à grand chose de particulier, j’avais un souvenir que c’était une histoire que j’avais adoré en étant jeune et en manque d’amour, donc je n’aurais pas dû m’attendre à beaucoup, de toutes façons. Mais j’ai été assez déçue de voir tous les clichés, stéréotypes et amalgames qui se sont déroulés sous mon nez à travers des conversations qui semblent anodines. 

On pourrait dire que je suis un peu trop « rabat-joie », mais au final : trop de fois j’ai vu dans le livre des passages qui m’ont vraiment touché. Le fait que Lili se force à rester en soirée parce que les autres pourraient la critiquer ou la juger, le fait qu’elle accepte des rendez-vous pour ne pas blesser l’égo masculin, le fait qu’elle embrasse un autre homme qui est en couple parce qu’elle le veut et qu’elle considère la fameuse copine comme « pas assez bien » à cause de sa façon d’être et de s’habiller, comme si elle avait le droit de juger les autres… Puis, il y a trop de choses qui m’ont vraiment troublé. 

Ce qui m’agace, par-dessus tout, c’est que ce sont surtout des jeunes personnes qui lisent ce roman et qui l’adule, alors qu’il n’a clairement rien de particulier. Il y a un gay dans l’histoire, pour remonter les standards. Puis, il y a un mexicain, histoire de rappeler que les Etats-Unis sont ouvert au monde, peut-être. L’autrice est française alors beaucoup de référence à la France sont fait et puis, Cameron a du sang Italien : alors que le peu de chose qui sont dit en Italien sont mal écrit et faux. Peut-être que c’est ma version du manuscrit en e-book qui déconne, mais clairement, je m’attendais au moins à une meilleure édition. 

Tout ça pour dire que malgré le fait que l’histoire n’ait pas été une atrocité, j’ai réussi à lire les longues pages et j’ai même été contente de voir l’avancement à des moments, j’ai rapidement été lassé et pressé de finir. Lili et Cameron ne m’ont pas attachés plus que ça, je ne me suis pas sentie vraiment connectée à leur relation, j’avais juste envie de finir et passer à autre chose. Pour autant, je vais lire le second tome, parce que j’aimerais bien savoir comment Cameron va-t-il réussir à encore une fois se sortir de cette histoire. Oh, mais bien sûr, parce que Lili n’est rien sans lui et fera tout pour le retrouver à ses côtés, quitte à perdre son propre bonheur et indépendance ! Suis-je bête. 

Et par-dessus tout, si on prend l’ami gay pour les standards, quoi de mieux que l’amie mourante et l’ex complètement tarée ? Puis, pour ajouter encore un peu de piment, rajoutons l’ami commun amoureux et la meilleure amie qui cherche à créer un malentendu ! Tout ça, c’est un mélange parfait de cliché et de stéréotypes qui m’ont agacé au plus au point.

Note : 2 sur 5.

7 commentaires sur “Another Story of Bad Boys, T1.

  1. J’ai lu cette trilogie, et je l’ai adorée ! je suis d’accord qu’il y ait beaucoup de clichés et de stéréotypes, mais là ça ne m’a pas dérangée, j’ai déjà vu pire (je pense notamment à My favorite mistake ou à After qui m’avait bien plus perturbée de ce point de vue-là). Ce qui m’a plus agacée par contre, ce sont les mensonges à répétitions de Cam et toutes ses cachotteries. J’ai trouvé ça inutile. Sinon j’ai trouvé les personnages assez attachants pour ma part, surtout Lili. Et puis ce que j’ai préféré c’est la plume de l’auteure, elle a une plume fluide qui fait qu’on a toujours envie d’en lire plus (mais je ne parle pas italien, donc je n’ai pas vu les fautes qui ont été faites). D’ailleurs c’est ce livre qui m’a permis de sortir d’une panne de lecture, alors ceci explique peut-être aussi pourquoi j’ai tant aimé ma lecture ^^
    Le tome 2 est quant à lui dans la continuité du tome 1. Je ne me souviens pas exactement ce qu’il s’y passe, mais les événements suivent leur cours et Cam étouffe toujours autant Lili. Par contre, si ça peut te motiver à lire la suite, j’ai eu une agréable surprise avec le tome 3. Les personnages et la plume de l’auteure étaient un peu plus matures. Et Cam a appris à se détacher de Lili donc ça fait plaisir de voir ça !! Voilà 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Je vais lire les autres tomes, même si je ne sais pas encore si j’aurais la fois de replonger dedans dès maintenant alors que tellement d’autre livre qui m’intéressent plus m’attendent gentiment dans ma PAL… Mais d’un côté, j’ai bien envie de voir l’amélioration dont tu parles dans ce troisième tome. Mais j’avoue que, vraiment, la relation Cam et Lili est trop envahissante à la limite du nocif, que je déteste alors je le fais vraiment parce que je n’aime pas terminée une série…
      Mais je peux comprendre ton point de vue, j’ai le souvenir de l’avoir adoré à l’époque de Wattpad, mais contrairement à toi, c’est justement l’écriture assez immature de l’autrice qui m’agace, en plus des clichés et autre… Mais je vais essayer de lire la suite pour clore ça !

      Aimé par 1 personne

      1. Je pense que c’est une bonne lecture pour un public plus jeune, surtout que l’écriture est effectivement pas très mature. Et justement le tome 3 a été écrit plus tard et c’est là que j’ai vraiment vu une métamorphose dans le style et les personnages. Ceci dit Lili et Cam continuent quand même d’être tout le temps ensemble. Ca va un peu mieux parce que Cam accepte de laisser un peu plus d’espace à Lili, mais il y a quand même des disputes clichés etc. selon mes souvenirs… Mais ca reste une fin vraiment réussie 🙂 D’ailleurs il me semble que l’auteure s’intéresse aussi à Evan et du coup c’est aussi ça qui a fait que j’ai aimé ma lecture !

        Aimé par 1 personne

        1. Pour un public plus jeune, ça peut être plus intéressant, même si les clichés et la romantisation du couple est assez agaçant. Mais pourquoi pas!
          Et oui, j’ai vu qu’ils parlaient davantage de Evan alors j’avais bien envie de découvrir ça! Parce que c’est un personnage secondaire que j’ai beaucoup apprécié!

          Aimé par 1 personne

          1. Oui mais je pense que quand on est jeune on est moins regardant sur les clichés voire peut-être même plus romantique (ca a en tout cas été mon cas, maintenant je suis plus exigeante concernant les romances que je ne l’étais à l’époque) ^^ Evan est un amour (beaucoup plus que Cam en tout cas 😁)

            Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s